Archives de la catégorie: publication

publication

Premier livre

Mon premier livre est sorti le mois dernier. Comme ce carnet se lance, je commence par quelque chose de bouclé. Il s’intitule La vie littéraire à la toise. Études quantitatives des professions et des sociabilités des écrivains belges francophones (1918-1940), et est publié aux éditions Le Cri, dans la collection du CIEL (le Collectif interuniversitaire d’étude du littéraire, pour lequel j’ai travaillé pendant cinq ans). Jean-Marie Klinkenberg, qui était mon directeur de thèse, en a écrit la préface (je l’en remercie encore ici).

Il s’agit d’un recueil de six articles publiés dans différentes revues ou dans des actes de colloque. L’idée était de donner à lire en un seul endroit les résultats de ma recherche en littérature belge fondée sur des méthodes quantitatives et relationnelles, sans pour autant noyer le lecteur dans des considérations épistémologiques et méthodologiques (ça, ce sera pour le deuxième livre, aux Presses de l’Université de Liège, qui, je l’espère, sortira en mars ou avril…). J’ai donc écrit deux livres à partir du même « terrain », de la même recherche, mais je crois qu’ils s’adressent à des publics différents. J’espère en tout cas qu’ils trouveront chacun leurs lecteurs (qui voit dans ce pluriel la marque d’un optimisme béat ?).

Les articles reproduits (après révision et modifications) sont les suivants :

« Littérature et bases de données : la base de données du CIEL », Cahiers de l’AIEF (Association internationale des études françaises), 2011 (à paraître).

« La sociologie quantitative au service de l’étude du personnel littéraire : le cas du personnel littéraire de l’Académie royale de Langue et Littérature françaises de Belgique », dans Frank Wilhem, Raymond Baustert, Marion Colas-Blaise, Tonia Raus (dir.), Le Blé en herbe. Actes des Premières Journées des Jeunes Chercheuses/eurs en Littérature et Linguistique françaises, Luxembourg, 2007, p. 85-102.

« La présence des juristes dans l’institution littéraire belge. Examen de l’évolution des trajectoires scolaires et professionnelles des écrivains dans l’entre-deux-guerres », Textyles. Droit et littérature, no 31, 2007, p. 28-46. http://hdl.handle.net/2268/10167

« Portrait statistique de l’écrivain journaliste en en Belgique francophone entre 1920 et 1960 », Textyles. Les écrivains journalistes, no 39, 2010.

« Structure de l’espace relationnel des auteurs francophones belges de l’entre-deux-guerres », dans Marie-Pier Luneau et Josée Vincent, La fabrication de l’auteur, Québec, Nota Bene, 2010, p. 183-203.

« Sociabilités et réseaux littéraires au sein du sous-champ belge francophone de l’entre-deux-guerres », Histoire et Mesure, no XXIV-1, 2009, p. 43-72.

En plus de la préface, une présentation, une note sur les écrivains enseignants et une conclusion sous forme des pistes à explorer complètent ce recueil.